Pylone TEP 1
Chiffre clé
75%
du réseau est enterré et invisible. La TEP a privilégié l'enfouissement de ses lignes afin de ne pas dénaturer nos beaux paysages.

Le réseau de la TEP compte près de 250 kms de lignes moyennes (20 000 et 30 000 volts) et hautes tensions (90 000 volts). Ceci représente plus de 2 fois le tour de l'île de Tahiti.

Pour construire puis exploiter ses ouvrages, la TEP a dû réaliser des pistes et accès dans les différentes vallées de Hitiaa, Papenoo, Vaihiria, Vaite et Titaaviri.

Ces travaux ont permis de mettre en valeur le patrimoine géographique et culturel du Pays, notamment les maraes dans la vallée de Papenoo, les lavatubes à Hitiaa, le lac Vaihiria, ...

Ainsi, un développement touristique a pu voir le jour à l'intérieur de l'île de Tahiti.
Actuellement, les lignes électriques se décomposent comme suit :

  • 56 kms de ligne 90 000 volts :
    1. 28 kms en souterrain
    2. 28 kms en aérien*
  • 72 kms de ligne souterraine 30 000 volts
  • 110 kms de ligne 20 000 volts
    1. 73 kms en souterrain
    2. 37 kms en aérien*
Lignes aériennes :

Une ligne aérienne est composée de :

  • Câble "nu" en aluminium. Le courant transporté est triphasé, donc il y a 3 câbles, un par phase
  • Pylône ou de poteau en bois, béton ou aluminium
  • Chaînes d'isolateurs, en verre ou porcelaine, pour assurer l'isolement électrique entre le câble et le pylône
  • Câble de garde, situé au sommet, qui ne transportent pas de courant, mais sert à protéger la ligne contre la foudre.

- Lignes 90 000 volts

Pour relier l'ouest et l'est de l'île de Tahiti, la TEP a dû construire une ligne de transport entre la zone industrielle de Punaruu et les plateaux de Hitiaa en passant par la vallée de la Papenoo. Cette liaison, longue de 28 kilomètres, composée de 44 pylônes, est le fruit de quelques prouesses techniques.

Au moment de sa construction en 1990, elle offrait une des plus longues portées de câbles 90 000 volts dans la zone Europe pour ce type de technologie. Cette liaison est constituée entre autres d’un pylône situé à plus de 1200 mètres d’altitude, distant de 1600 mètres du pylône suivant qui se trouve 800 mètres plus bas.

- Lignes 20 000 volts

Pour relier toutes les centrales hydroélectriques au réseau de transport principal, la TEP a dû construire des lignes aériennes dans les vallées de Papenoo, Vaihiria, Vaite et Titaaviri. Les reliefs montagneux de ces vallées n'a pas toujours permis l'enfouissement des lignes. Ainsi, pour des raisons techniques et économiques, afin de garantir le service au meilleur coût pour l'usager final, ce choix s'est imposé à la société

 

Lignes souterraines :

Une ligne souterraine est composée de :

  • Câble isolé en aluminium : Le courant transporté est triphasé, donc il y a 3 câbles, un par phase
  • Jonction : Elle permet de raccorder les différents tronçons entre eux (respectivement 480 mètres pour les lignes 20 000 et 30 000 volts et 1,5 kms et plus pour les lignes 90 000 volts)
  • Chambres de jonction : Pour faciliter la mise en œuvre des jonctions et permettre leur maintenance, il est nécessaire de fabriquer des chambres de jonction. Leur taille varie selon le niveau de tension.
  • Tranchées : Elles sont réalisées sous accotement ou sous la chaussée. Aujourd'hui, la pose sous fourreau est privilégiée. Par le passé, la pose en béton maigre ou en caniveau avait été utilisée.