Historique
Agent sur pylone contre jour

Jusqu'au début des années 80, l’électricité produite à Tahiti était essentiellement tournée vers la production thermique issue du gazole. Une situation de forte dépendance vis à vis du marché extérieur en raison du nécessaire acheminement des hydrocarbures en Polynésie.

Helico blanc sur TEP 1-86

Ainsi les autorités du territoire ont créé le 30 octobre 1985, la TEP, Société de Transport d’Énergie électrique en Polynésie, outil de développement énergétique permettant l’avènement des énergies renouvelables et notamment l’hydroélectricité.

Le premier programme structurant de la TEP s’est étalé sur la période 1988 – 1993 afin de permettre l’écoulement de l’hydroélectricité des vallées de Vaihiria, Vaite et Titaaviri, mais aussi de l’énergie issue de la centrale thermique de la Punaruu acheminée vers Tipaerui. Ce programme dimensionné pour les deux décades suivantes a été par la suite complété, étendu et fiabilisé.

Pour ce faire la TEP a dû construire des lignes de transport et notamment la liaison aérienne 90 000 volts (TEP 1) entre la Punaruu et les plateaux de Hitiaa en passant par la vallée de la Papenoo.

Cette liaison, longue de 28 kilomètres, composée de 44 pylônes, est le fruit de quelques prouesses techniques, puisque Jusqu’en 1992, cette liaison était notamment une des plus longues portées de câbles 90 000 volts dans la zone Europe pour ce type de technologie. Cette liaison est constituée entre autres d’un pylône situé à plus de 1200 mètres d’altitude, distant de 1600 mètres du pylône suivant qui se trouve 800 mètres plus bas.

Pylone TEP 1
Composition actionnariat

Depuis septembre 2014, la TEP a la particularité d’être une Sociétés d'Économie Mixte Locale (SEML) détenue majoritairement par le pays à hauteur de 51%.

Les 49% restant étant répartis entre l’Électricité De Tahiti (EDT) à 39%, la OCI - Groupe Socredo à 5% et l'Agence Française de Développement (AFD) également à 5%.