Investissements

 

Les projets de la TEP s’inscrivent dans la durée. Leur réalisation peut aller de quelques mois à plusieurs années. Ces contraintes nécessitent d’anticiper les besoins futurs en terme de consommation (quantité et zones géographiques) et de moyens de production.

Actuellement, un programme d'investissement d'un montant de 1 615 millions de Fcfp est en cours. Il a débuté en septembre 2009 pour se finaliser au troisième trimestre 2011.

 

1. Maintien d'un service public efficient

Depuis ces dernières années, afin de mener à bien ces missions de service public de transport d’énergie électrique, la TEP mène une politique d’investissements ambitieuse.

L’année 2007 marque une rupture dans sa stratégie de développement et des projets structurants ont vu le jour afin d'améliorer et de fiabiliser considérablement son réseau.

L’année 2010 a été caractérisée par des investissements records. Il a en effet été investi 1 340 millions de F CFP dans les ouvrages de la TEP soit plus de 10% de l'investissement global en une seule année.

 

2. Financements des investissements

Depuis sa création en 1985, la TEP a réalisé, sans faire appel à la moindre subvention publique, près de 13 milliards de Fcfp d'investissements financés :

  • Par des emprunts à hauteur de 59%,
  • Sur fonds propres pour 35%
  • Par la défiscalisation métropolitaine pour les 6% restants.
Objectifs à moyen et long terme

 

La TEP, qui a déjà contribué à l’émergence de l’hydroélectricité sur l’île de Tahiti, devra encore poursuivre ses efforts pour permettre le raccordement au réseau d'installation de production à base d'énergies renouvelables.

L’épuisement des ressources fossiles pousse en effet le Pays à avoir une attitude volontariste ce qui l'a conduit à prévoir 50 % de production d’énergie électrique d’origine renouvelable à l’horizon 2020. Une volonté qui s'inscrit dans la droite ligne du Grenelle de l’Environnement et du protocole de Kyoto.

Pour atteindre cet objectif ambitieux mais néanmoins réaliste, tout en répondant à l’augmentation de la consommation due à la démographie et aux modes de consommation polynésiens, la TEP doit poursuivre le développement de son réseau.

Elle sera donc amenée à créer de nouvelles liaisons et de nouveaux postes de transformation proches des futurs lieux de production et de consommation mais aussi d'associer ses partenaires historiques à sa démarche tout en permettant l’émergence de nouveaux opérateurs.

La maintenance et le renouvellement de certains équipements font également figures de priorité pour la société qui se doit d'assurer un service de qualité tout en respectant scrupuleusement les normes réglementaires en vigueur, notamment en matière de sécurité.

 

# Objectif : 50% d'énergie renouvelables en 2020

Futurs projets :

  • Création
    1. Liaison Papenoo – Faatautia
  • Futurs moyens de production
  • Rénovation de l’existant
    1. Passage en 30 000 volts le sud de l’île

 

# Projets

  • Hydroélectriques (Papeiha, Taharuu, ...)
  • Photovoltaïques (particuliers et entreprises)
  • SWAC (Hopital, Hotels, ...) : Sea Water Air Conditioning
  • Utilisation de l'eau froide profonde pour la climatisation
  • OTEC : Ocean Thermal Energy Convertion (Energie thermique des mers)